La tradition félibréenne

L'origine de la tradition félibréenne de Sceaux date de la découverte en 1878 par Paul Arène et Valère Vernier, des poètes provençaux, de la tombe de Jean-Pierre Claris de Florian, écrivain cévenol, membre de l’académie française, né à Sauve en 1755 et décédé à Sceaux en septembre 1794.

Florian était gentilhomme du duc de Penthièvre (1725-1793) qui était propriétaire du domaine de Sceaux. Noble, il fut temporairement incarcéré après la Révolution française en juillet 1794 à cause d’une épître dédicatoire écrite des années plut tôt à la reine Marie-Antoinette. Malade, il mourut à Sceaux à 39 ans en septembre 1794.

Florian était enterré dans le jardin des Félibres depuis le déplacement du cimetière communal en 1836. Son buste, réalisé par Jacques-Auguste Fauginet (1809-1847) d'après Devéria, est toujours présent dans le jardin des Félibres mais sa sépulture a rejoint le cimetière de Sceaux en 2015 afin de permettre des travaux de rénovation de l’église Saint-Jean-Baptiste.

Sceaux à l'heure du Midi

Sceaux à l'heure du Midi

Originaire du Languedoc, Florian avait situé l’action de son roman pastoral Estelle et Némorin sur les bords du Gardon et il avait enrichi cet ouvrage en français d’une chanson en « languedocien ». Au 19e siècle, cela lui valut d’être considéré comme un précurseur de leur action par les tenants de la renaissance de la langue d’oc, aux premiers rangs desquels figuraient les membres du Félibrige, mouvement littéraire fondé en 1854 par Frédéric Mistral et quelques amis, pour défendre et promouvoir la « langue du sud ».

Depuis 1879 c’est dans le souvenir de Florian que le jardin des Félibres accueille chaque année des fêtes commémoratives à la fin du printemps en partenariat avec le Félibrige et la mairie de Sceaux. Les fêtes félibréennes de Sceaux ont à maintes reprises été présidées par d’éminentes personnalités comme Frédéric Mistral, Vasile Alecsandri, Émile Zola, Anatole France, André Chamson, Hervé Bazin. Tous les sept ans, ces festivités sont également accompagnées de Jeux floraux.

Depuis 1980, cette influence méridionale a aussi donné naissance à une foire aux santons et crèches de Provence qui se déroule chaque année au début du mois de décembre. Et depuis 1997, le marché de Provence accompagne chaque année les festivités estivales.

Dans la culture française, Florian est essentiellement resté célèbre pour ses Fables, un recueil édité par l'Association des Méridionaux de Sceaux est disponible à la Maison du tourisme.